Carte
Satellite


Afficher la carte

La Cathédrale de Salzbourg

La Cathédrale de Salzbourg

Domplatz 1a
5020 Salzburg
+43662 8047-7950
+43662 8047-7959
Information
La cathédrale de Salzbourg est probablement l'édifice sacré le plus important de la ville et en même temps son centre ecclésiastique. Avec sa façade somptueuse et son imposante coupole, il constitue la construction la plus impressionnante du début du baroque au nord des Alpes. Son origine est étroitement liée à la présence et au développement de la principauté ecclésiastique. Détruite par des incendies, reconstruite et agrandie, elle témoigne de la puissance et de l'indépendance des archevêques de Salzbourg.

La première cathédrale fut construite sous l'évêque Virgile qui édifia une cathédrale au centre de l'ancien Juvavum romain. Le 24 septembre 774, la cathédrale fut consacrée aux saints Pierre et Rupert. Lorsqu'en 1167, les comtes de Plain, partisans de l'empereur Frédéric Barberousse, mirent le feu à la ville, la cathédrale fut la proie des flammes. Ce n'est que dix ans plus tard, sous l'archevêque Conrad III de Wittelsbach, que la cathédrale fut reconstruite et qu'elle devint la cathédrale romane la plus imposante au nord des Alpes, dépassant même en taille la cathédrale impériale de Spire.

400 ans plus tard, un nouvel incendie fit rage et détruisit le 11 décembre 1598 de grandes parties de la cathédrale. Ceci donna à l'archevêque Wolf Dietrich la possibilité de démolir la cathédrale endommagée et de forger des plans pour la reconstruction. Les Salzbourgeois furent extrêmement outragés par cette attitude cavalière de l'archevêque. En effet des sculptures et pierres tombales précieuses des archevêques furent non seulement détruites, mais le cimetière de la cathédrale fut labouré et les ossements des morts furent mis en décharge. L'emprisonnement et l'enfermement de Wolf Dietrich dans la forteresse Hohensalzburg par son neveu et successeur Markus Sittikus von Hohenens en raison de son conflit avec la Bavière mit fin aux projets de construction de Wolf Dietrich. Après la mort de Wolf Dietrich, l'architecte Santino Solari fut chargé par l'archevêque Markus Sittikus de reconstruire la cathédrale qui devint la première église du début du baroque au nord des Alpes. Markus Sittikus ne vécut pas assez longtemps pour assister à la consécration de la cathédrale le 25 septembre 1628 par l'archevêque Paris Lodron, au milieu du chaos créé par la guerre de Trente Ans. Grâce à la diplomatie avisée de Paris Lodron, la ville grandement fortifiée put échapper en partie aux horreurs de la guerre de Trente Ans si bien que la consécration de la cathédrale fut l'une des plus grandes et plus somptueuses fêtes jamais organisées à Salzbourg. Les guerres napoléoniennes mirent fin aux siècles de souveraineté des princes archevêques de Salzbourg. Avec la destitution du dernier prince-archevêque, Hieronymus von Colloredo, le premier Habsburg, Ferdinand III, Grand Duc de Toscane, prit le pouvoir à Salzbourg.

En 1944, la coupole et une partie du sanctuaire furent détruites par une bombe aérienne. Les rénovations nécessaires furent effectuées et la cathédrale fut inaugurée à nouveau en 1959 dans son ancienne splendeur. Les trois années marquées sur les grilles de la cathédrale rappellent les trois consécrations : « 774 », « 1628 » et « 1959 ». Devant la cathédrale se dressent quatre statues monumentales : Les apôtres Pierre et Paul avec une clé et un glaive et les saint patrons du pays Rupert et Virgile avec un tonnelet de sel et un modèle de l'église. Les deux armoiries sur le pignon renvoient aux bâtisseurs de la cathédrale Markus Sittikus et Paris Lodron.

Les objets précieux de la cathédrale sont, outre les fonts baptismaux sur lesquels Wolfgang Amadeus Mozart fut baptisé, les grandes orgues majestueuses, entourées d'anges jouant des instruments et couronné par Rupert et Virgile, ainsi que les magnifiques portails de la cathédrale de Schneider-Manzell, Mataré et Manzú. En tant qu'organiste de la cour et que maître de concert, Wolfgang Amadeus Mozart composa un grand nombre d'œuvres inoubliables de musique sacrée pour Salzbourg.

Le parvis de la cathédrale constitue en quelque sorte la cour de la cathédrale. Vers 1660, l'archevêque Guidobald Thun fit construire les arcades de la cathédrale par Giovanni Antonio Dario. Au centre de la place se dresse la colonne de la Vierge créée de 1766 à 1771 par Wolfgang et Johann Baptist Hagenauer pour l'archevêque Sigismund Graf Schrattenbach.

Janvier, Février, Novembre:
Lundi-Samedi 8h-17h, Dimanche et jour férié 13h-17h

Mars, Avril, Octobre, Décembre:
Lundi-Samedi 8h-18h, Dimanche et jour férié 13h-18h

Mai-Séptembre:
Lundi-Samedi 8h-19h, Dimanche et jour férié 13h-19h

Visites guidées gratuites sur demande.
Pas de visites pendant des messes.
Entrée gratuite.

retour
© 2014 - Tourismus Salzburg GmbH - Auerspergstraße 6 - 5020 Salzburg - Tel. +43662 88987-0